Accueil / A Suivre / TENNIS – Les pronos de la rédac pour les ATP Finals : l’année où jamais pour un certain taureau

TENNIS – Les pronos de la rédac pour les ATP Finals : l’année où jamais pour un certain taureau

Aujourd’hui, c’est le début du tournoi des Maîtres, les ATP Finals. Grosse compét’ gros pronos de l’équipe de Sportime ! Comme pour la Ligue des Champions à son démarrage il y a déjà quelques semaines, il est nécessaire d’avoir l’avis d’ « experts » pour cet épilogue du tennis masculin. C’est LE trophée le plus prestigieux du circuit derrière les quatre du Grand Chelem. Et spoiler alert : le Masters échappe à une légende du sport que certains ici posent en favori. 8 joueurs, 2 poules de 4 pour les dispatcher, puis des demies et une finale pour aller chercher une coupe. Les meilleurs joueurs d’une saison 2020 biaisée se retrouvent à Londres en ce mois de novembre. Les protagonistes sont des plus sérieux mais à la fin, comme souvent, il n’en restera qu’un ! 


Hugo : Rafael Nadal

Cette fois-ci c’est la bonne ! Après 16 qualifications, 9 participations suite à des blessures, il serait bienvenue que le taureau de Manacor remporte le titre qui lui résiste tant. OK, le Masters c’est en salle, surface sur laquelle il est le moins à l’aise, mais impossible de voir Rafa échouer sur cette épreuve londonienne. Pas une 10ème fois, et surtout pas un 3ème échec en finale. S’il n’a remporté qu’un seul de ses 86 trophées sur une surface dure en salle, laissez-moi rêver qu’El Matador est capable de renverser la tendance en gravant encore un peu plus sa Légende dans l’Histoire. Sur cette édition, pas de Suisse, un Nole prenable, mais tout d’abord, il devra s’affranchir des deux finalistes de l’édition précédente : Thiem et Tsitsipas (tenant du titre), ainsi que le p’tit nouveau Rublev. Suite à ça, puisse le sort lui être favorable ! Amen !

Clément : Rafael Nadal

Le Toro de Manacor s’est fait berné par le toreador allemand Zverev à Paris-Bercy. Toujours 0 titres sur le dur de la capitale française, mais une obsession de boucler 2020 en roi de Londres… pour la première fois de sa carrière. Djokovic apparaît épuisé, Federer mange du chocolat en Suisse et la jeunesse montante a pris beaucoup trop de confiance. Pour Nadal, cela semble être l’année où jamais pour s’imposer dans la City.

Thomas : Daniil Medvedev

Bah oui, il faut toujours quelqu’un qui évite le consensus… Je n’avais pas envie de dire comme tout le monde que ce sera Rafa qui soulèvera enfin le Graal, un des rares trophées qu’il manque à son armoire de chasse. J’en ai été tenté… mais non ! Comme avec le Rolex Paris Masters, l’histoire veut faire s’arracher au majorquin ses derniers cheveux. Daniil fera le doublé Bercy-Londres et j’en suis le premier déçu pour le Toro de Manacor. Tactiquement, le russe peut mettre à mal tout le monde sur le circuit et il le sait qu’il est très chiant à jouer pour le gars en face. Sur dur, son service et son intelligence de jeu ont déjà fait leurs preuves et il a retrouvé le goût de la victoire dans la capitale française. Dans son groupe, il faudra quand même se méfier de Zverev qui lui a donné du fil à retordre il y a une semaine mais il se peut bien, qu’étonnement, dans les deux couillons de la bande du Tokyo 1970, se trouve le numéro 1 mondial. Le Djoker est toujours favori en indoor cependant avec la nouvelle génération qui tape à la porte, on peut croire à un duo en -ev en demi-finalistes de cette poule ! En tout cas, à la toute fin ça sera pour Medvedev et ça c’est annoncé. 

L'auteur : Thomas Rodriguez

Thomas Rodriguez, étudiant en e-sport et gaming, rédacteur chef de sportime.fr, très talentueux et surtout humble !

Jetez un coup d'oeil !

Robert Lewandowski POTY

BALLON D’OR – Robert Lewandowski : Et si… le Ballon d’Or 2020 n’avait pas été annulé ?

La cérémonie de remise du Ballon d’Or arrive à grands pas. Pendant que chez France …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *