Accueil / Actualités / TENNIS/FOOT – Messi remporte la Copa America et Djokovic son 20ème Grand Chelem : A-t-on trouvé deux GOAT incontestables ?

TENNIS/FOOT – Messi remporte la Copa America et Djokovic son 20ème Grand Chelem : A-t-on trouvé deux GOAT incontestables ?

Ce weekend était chargé en terme de sport : la finale de Copa America, McGregor-Poirier 3, le Tour de France, le dénouement de Wimbledon, la finale du mondial U19 de basket celle de l’Euro et le Game 3 des Finales NBA rien que ça. Dans tout ce bordel, deux individualités sortent du lot pour une discussion interminable des meilleurs de tous les temps aka the Greatest of All Time : Novak Djokovic et Lionel Messi ! 


L’un a remporté un titre qui le fuyait depuis des années, l’autre a rejoint ses ennemis de toujours au nombre de trophées du Grand Chelem. La Pulga et Nole sont-ils devenus ce 11 juillet les plus grands joueurs de l’Histoire de leur sport respectif ? 

Djoko remporte son 20ème Grand Chelem 

Impressionnant de sérénité, Djoko a à peine trembler sur cette quinzaine. Son parcours n’était pas le plus dur de sa carrière, se taper Fucsovics en quarts y’a pire, mais l’accomplissement peut signifier énormément ! Rejoindre enfin le duo Fedal en titres du Grand Chelem et aller choper son sixième Wimbledon contre Berrettini (6-7 (4), 6-4, 6-4, 6-3), ça cause salement. 3/3 sur les majeurs cette saison et peut-être un Grand Chelem calendaire en perspective, ça installerait sûrement le Serbe comme LE plus grand joueur de tennis de l’Histoire. Le Calendar Slam, c’est tout simplement du jamais depuis Rod Laver en 1969 dans les prémices de l’ère Open et personne n’a été aussi proche qu’en cette année 2021 de répéter l’exploit. Pourtant, la discussion du GOAT ne pourra sûrement jamais se clore juste par les victoires du Djoker. 90% du temps, le public est pour l’adversaire du numéro 1 mondial, en partie car il est numéro 1 mondial justement et qu’on aime voir tomber les favoris, mais surtout car la sympathie pour son personnage ne fait pas l’unanimité. Ses sorties de court après deux sets, ses réactions en match, ses mimiques et ses « fausses » gentillesses agacent. Pourtant, il sera sans aucun doute le joueur de tennis le plus victorieux de tous les temps et mène dans les confrontations directes face à Federer et Nadal. Pourquoi l’affect importe-t-il autant dans cette fameuse conversation du GOAT ? L’aura d’un sportif, son respect pour ses adversaires et l’image qu’il reflète en dehors de sa discipline rentrent en compte et sont même primordiaux. Et l’image de faux gentil colle trop à la peau de Djokovic. Dur de se faire aimer par les fans de la balle jaune quand Roger et Rafa ont déjà conquis leur coeur… Faire tomber les chouchous et manger un brin d’herbe après une victoire à Wim ne suffit pas. Il sera toujours le malaimé mais sans doute le plus fort de tous ceux qui auront un jour foulé un court de tennis.  

Messi l’a fait ! Un titre en sélection pour Léo !!

Alors que Cristiano avait fait son entrée dans le cercle des vainqueurs en sélection il y a déjà cinq ans ce bougre d’Eder, Lionel Andrés Messi rejoint son meilleur rival. Déjà vainqueur de tous les trophées possibles et imaginables en club avec le Barça, les finales perdues avec l’Albiceleste commençaient à s’entasser. Merci Higuain ! Mais après trois échecs en 2007, 2015 et 2016, la Copa America rejoint le palmarès du petit bonhomme argentin. Alors qu’aucun joueur ne se détache véritablement du lot dans cette année civile, ce trophée pourrait bien l’aider grandement dans la conquête de son septième Ballon d’Or. Dans un sport individuel comme le tennis, le débat du GOAT est éternel, dans un sport collectif peut-être encore plus ardu de trouver un consensus. Les distinctions individuelles, les titres collectifs, le championnat dans lequel le joueur à jouer, l’époque, les adversaires… trop de critères entrent en ligne de compte. Sept Ballon d’Or et enfin une coupe qui marque le passage de Léo en équipe nationale, ça ne serait pas le déclic qui met fin aux altercations. JAMAIS !! Il y aura toujours du monde pour soutenir un joueur ou un autre et c’est pour ça qu’on aime se chiffonner sur des discussions aussi subjectives et c’est tout ce qu’on aime !

L'auteur : Thomas Rodriguez

Thomas Rodriguez, étudiant en e-sport et gaming, rédacteur chef de sportime.fr, très talentueux et surtout humble !

Jetez un coup d'oeil !

Robert Lewandowski POTY

BALLON D’OR – Robert Lewandowski : Et si… le Ballon d’Or 2020 n’avait pas été annulé ?

La cérémonie de remise du Ballon d’Or arrive à grands pas. Pendant que chez France …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *