Accueil / Actualités / TENNIS – Casper Ruud remporte son cinquième tournoi de l’année : même sur dur Casper ne disparaît plus

TENNIS – Casper Ruud remporte son cinquième tournoi de l’année : même sur dur Casper ne disparaît plus

On parle beaucoup de la Next Gen sans jamais ou presque mentionner Casper Ruud et pourtant le petit Norvégien nous sort une saison 2021 XXL ! Avec sa taulasse expéditive en 61 minutes contre Cameron Norrie (6-0 6-2), il a remporté à San Diego son cinquième trophée sur l’exercice, son sixième en carrière mais surtout son premier hors terre battue. Il va peut-être falloir en causer du gamin ! 


Ruud est devenu le maître des 250. Tous ses titres se font dans cette catégorie et pourtant le type est désormais top 10 à l’ATP, plus que jamais dans la course à la Race mais aussi le joueur le plus sacré de l’année en cours ! Genève, Bastad, Gstaad, Kitzbühel (ces trois derniers d’affilée) et du coup San Diego, il a su régaler les parieurs sur ses campagnes victorieuses avec un beau 5 sur 5 en finale. Durant la semaine américaine, il tape quand même Murray, Sonego, Dimitrov et Norrie qui lui même était passé sur Rublev ou Shapovalov. De quoi le mettre en confiance sur une autre surface que sa terre battue chouchoute, ce qu’il a déclaré à ESPN après son parcours californien. 

« Cela me donne beaucoup de confiance, évidemment. […] La confiance en soi [qui me fait penser que, ndlr] je peux battre de bons joueurs sur les courts en dur et ici, j’ai fait quatre bons matchs d’affilée, quatre jours de suite […] Aujourd’hui [le jour de la finale, ndlr]. J’y suis allé et j’ai essayé d’apporter l’expérience que j’ai des finales de cette année et de savoir ce qu’en gagner une signifie, pour me pousser un peu plus, et ça s’est très bien passé. C’est l’un des meilleurs matchs que j’ai joués cette année ».

À 22 ans, le natif d’Oslo fait déjà partie du gratin au classement sans pour autant faire de vagues. Rien à voir avec les Shapovalov, Sinner, Auger-Aliassime ou même Alcaraz ! Casper fait son trou discrètement et il y a sans doute une raison logique. Ses parcours en Grand Chelem ne lui permettent pas encore d’avoir le boost médiatique que peuvent avoir ses amis crackitos. Le constat dans les Majeurs est pauvre… Aucune de ses éliminations cette saison n’est honteuse, loin de là vu la gueule des matchs, mais son meilleur résultat reste un huitième en Australie contre Rublev qu’il quitte par forfait. Pour les autres, que des défaites sur des gros combats respectivement aux troisième, premier et deuxième tours face à Davidovich Fokina, Thompson et Van de Zandschulp. Des luttes magnifiques mais des éliminations prématurées pour un joueur qui commence à nourrir des ambitions logiques. Ancien numéro un mondial chez les jeunes, habitué de la Rafa Nadal Academy, il peut paraître petit à l’écran parmi les golgoths du circuit mais du haut de son mètre 83 et avec sa hargne sur le terrain il est parvenu à s’installer sévèrement dans les grands tableaux. 

Mis à part sa bromance avec Kyrgios et leurs échanges tumultueux, pas de grosses frasques pour le pépère. Sa personnalité n’est pas flashy, son jeu non plus, sa progression est plutôt régulière sur les quatre dernières saisons. Tout pour expliquer logiquement l’engouement quasi nul autour de ce joueur qui mérite d’être pris un peu plus au sérieux !

Avec sa huitième place à la Race il est virtuellement qualifié au Masters de fin d’année qui réunira à Turin les huit meilleurs joueurs sur la saison. Il a fait partie du roster de la Team Europe pour la Laver Cup, sa carrière prend la bonne direction et on risque d’entendre de plus en plus entendre parler de lui. Enfin un quart en Grand Chelem la saison prochaine ? Plutôt à Roland sur sa surface fétiche ou ailleurs ? 

L'auteur : Thomas Rodriguez

Thomas Rodriguez, étudiant en e-sport et gaming, rédacteur chef de sportime.fr, très talentueux et surtout humble !

Jetez un coup d'oeil !

Robert Lewandowski POTY

BALLON D’OR – Robert Lewandowski : Et si… le Ballon d’Or 2020 n’avait pas été annulé ?

La cérémonie de remise du Ballon d’Or arrive à grands pas. Pendant que chez France …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *