Accueil / Actualités / TENNIS – Carlos Alcaraz remporte Rio de Janeiro : espagnol, terre battue, marcel, Babolat, ça ne rappelle pas quelqu’un ?

TENNIS – Carlos Alcaraz remporte Rio de Janeiro : espagnol, terre battue, marcel, Babolat, ça ne rappelle pas quelqu’un ?

Contre l’Argentin Diego Schwartzman, Carlos Alcaraz a remporté son deuxième tournoi ATP en carrière ce dimanche 20 février 2022 (6-4 6-2). Après le 250 d’Umag en juillet dernier, c’est un 500 à Rio de Janeiro qui vient remplir son palmarès de teenager. Bilan : deux titres en deux finales. Le rouleau compresseur de 18 ans et 9 mois fait déjà son entrée dans le top 20 mondial et risque bizarrement d’y rester quelques temps. 


Au Brésil, Carlitos n’a pas fait dans la dentelle. Un parcours bien solide avec Munar et Delbonis pour se mettre en jambe, un duo BerrettiniFognini en l’espace de quelques heures samedi, et Schwartzman en finale. Pas le tirage le plus simple pour aller chercher un trophée sur terre. Avec ce Rio Open dans la besace, il devient le cinquième joueur le plus jeune depuis la création de l’ATP Tour en 1990 à remporter un ATP 500 ou plus. Il le fait avec seulement un mois de plus que son idole… Rafael Nadal. Le marcel Nike, la Babolat à la main, le coup droit lasso, un petit espagnol qui roule sur la compétition, comme l’impression d’un flashback de 17 ans en arrière. Un Rafa version droitier et avec des armes bien aiguisées.

Pour Mats Wilander, Alcaraz a peut-être dès maintenant le meilleur coup droit du monde. Ça peut faire peur… Et puisque ça ne suffit pas, le natif de Murcie ne se contente pas d’envoyer des ogives comme pourraient le faire d’autres joueurs avec ce genre de qualités ! Il use de son toucher de balle pour glisser des amorties létales à ses adversaires. Il sait aussi bien défendre qu’envoyer des missiles ou varier ses coups. Une galère pour ses adversaires et pourtant, ce diamant ne semble pas encore tout à fait poli. Il peut se précipiter dans l’échange et manque de constance dans certains de ses jeux de services. Un défaut qui permet aux opposants de le breaker plutôt régulièrement. Ce dimanche, face à la mobylette argentine, il s’est fait breaker d’entrée dans les deux sets mais a réussi à reprendre le service de Schwartzman par cinq fois dans la foulée ! Facile pour le minot. Tout bonnement, dans cette finale, Rafa Carlos faisait tout mieux que le petit Diego. Mieux qu’un des tout meilleurs joueurs sur terre battue de ces dernières années. Fan de Nadal pour « son mental et ce qu’il transmet sur un terrain », il a en tête d’aller chercher le sommet du classement ATP d’après ses propos relayés par Marca. Sans prétention, on peut affirmer qu’il débarque désormais dans un tournoi pour le gagner.

« J’ai gagné mon premier match ici et maintenant gagner le tournoi signifie beaucoup pour moi. Il y a deux ans, quand je suis venu à Rio, c’était pour apprendre des meilleurs. Je vais aux tournois en pensant que je suis un candidat à la victoire et le faire ici est super agréable […] Mes ambitions sont d’être numéro un mondial, être un vainqueur de Grand Chelem, une médaille olympique… Je suis un gamin qui rêve en grand […] Si je continue comme ça j’aurai des opportunités pour devenir numéro 1 » 

ATP Media

Coaché par un ancien numéro 1 mondial, Monsieur Juan Carlos Ferrero, avec ses débuts fracassants, il peut rêver des grandeurs. Avant la retraite de Rafa, qui ne réclame pas une seconde confrontation entre le fulgurant Carlitos et l’insatiable Taureau de Manacor ? Si la première s’était finie sur une démonstration du patron, 6-1 6-2, le jour des 18 ans d’Alcaraz, aucune crainte : la grinta sauce Rafa a de beaux jours devant elle !

Source texte : Marca

L'auteur : Thomas Rodriguez

Thomas Rodriguez, étudiant en e-sport et gaming, rédacteur chef de sportime.fr, très talentueux et surtout humble !

Jetez un coup d'oeil !

Olympico Payet

FOOTBALL – L’Olympico suspendu pour un jet de bouteille sur Dimitri Payet: tuto pour devenir un bon supporter

Un match tombé à l’eau à cause d’un jet de bouteille. Quatrième minute, Ruddy Buquet, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *