Accueil / Actualités / MULTISPORT – Debout c’est Sportime : les françaises ravivent Roland, verdict des barrages de l’Europa League, Milan dans la tourmente.

MULTISPORT – Debout c’est Sportime : les françaises ravivent Roland, verdict des barrages de l’Europa League, Milan dans la tourmente.


C’est bientôt le week-end et les sourires qui vont avec. Des sourires, le tennis français n’en manque pas au réveil. Les garçons doivent s’incliner devant le Girl Power, et les filles qui rendent honneur au drapeau.

1. Tennis – Roland Garros (H)

Aucun français n’était présent à l’affiche et l’on se dit que ce n’est pas plus mal. Au vu des résultats que nous nous sommes farcis ces derniers jours, du repos bien mérité. Peu de surprises se sont abattues sur les courts de RG hier soir. Grosse stupéfaction sur le Suzanne Lenglen. Shapovalov s’est fait sortir par Carballes Baena. Après 5 éternelles heures tout pile de jeu, l’espagnol a su se défaire du canadien tête de série n°9. Journée des grandes premières pour l’ibérique. Il n’avait jamais remporté un match en 5 sets, ni battu un seul membre du Top 10 à Roland (5-7, 7-6, 3-6, 6-3, 6-8). Deuxième effarement : la déroute de Lajovic. Après 5 sets de dure labeur, le sud-africain Anderson a éliminé l’argentin (2-6, 4-6, 6-4, 6-3, 3-6).

Berrettini a fait griller la tartine. Harris se fait éliminer (6-4, 4-6, 6-2, 6-3). Rublev renvoie Davidovich Fokina plier ses bagages (7-5, 6-1, 3-6, 6-1). Bautista expulse Balazs en Hongrie (6-3, 6-1, 6-2). Tsistsipas déchire Cuevas (6-1, 6-4, 6-2). Speedy Novak n’avait pas son temps à accorder à Berankis (6-1, 6-2, 6-2). Carreno Busta a fait le plein. Alors qu’on s’attendait à une rivalité plus corsée, l’espagnol n’a pris qu’une bouchée de P(a)ella (6-3, 6-2, 6-1). 

2. Tennis – Roland Garros (F)

Dernièrement, tous les regards furent tournés vers le tournoi masculin, à défaut vu le fiasco proposé… Une bien mauvaise idée. Vous vouliez vous requinquer ? Les françaises assurent le spectacle sur la terre battue de Roland. Hormis Cornet, après s’être battue comme une lionne, soulevée par plus forte, Zhang (6-4, 7-6). Les autres tricolores ont fait honneur à la nation. A commencer par la jeune Clara Burel, 19 piges. Personne ne l’attendait au tournant, pourtant elle s’est bel et bien qualifiée pour le prochain tour (7-6, 6-2). Puis vint Fiona. Que dire de Fiona Ferro ? Mise à part qu’elle a fait passer Rybakina pour Shrek après lui avoir fait l’amour durant toute la rencontre. La kazakh n’était pas le rocher tant attendu sur lequel devait buter Ferro (6-3, 4-6, 6-2).

En ce qui concerne le reste de la populace, nous avons eu droit à deux surprises. Débutons par l’extermination de la tête de série numéro 2 Pliskova. Ostapenko a découpée la tchèque (6-4, 6-2) et on se demande si la lettone titrée Porte d’Auteuil est de retour après ça. Petite erreur de parcours également pour Hercog. La Canadienne Fernandez, 100ème mondiale, s’est occupée de la slovène (4-6, 6-3, 1-6). Quant à Kvitova, Kenin, Sabalenka, Martic et Muguruza, elles se sont toutes qualifiées pour le tour suivant. Le tableau féminin à de fortes chances d’être plus intéressant qu’espéré. 

3. Football 

EFL Cup :
Liverpool – Arsenal. Quel match des Reds ! 16 tirs, 7 cadrés, 0 buts. Oups ! La défense d’Arteta a tenu le choc tant bien que mal. La rencontre s’est donc prolongée dans les prolongations sans le moindre but de part et d’autre. Les Gunners, en rats, s’imposent aux tirs aux buts 5-4. Les londoniens paraissaient déjà en grande forme en ce début de championnat. Une victoire qui vient sceller le doute des indécis – même si cela reste la cup. L’équipe est bien plus stable que l’année passée. 

Liga :
Séville – Levante. Qu’il fut long ce match. Très très long pour les andalous même. Un but refusé à la 67ème par la VAR, une rafale de carton jaunes. Un rouge pour Lopetegui à la 91ème. Puis la délivrance, peut-être dû à ce carton pour leur coach, qui sait ? En-Nesyri a dénoué le match en inscrivant ce but à la 92ème. Mission 3 points validée. Mais quelle angoisse pour les sévillans !
Celta Vigo – Barcelone. Ansu Fati frappe de nouveau. La pépite espagnole a inscrit son troisième but de la saison. Les Blaugranas ont dominé le match malgré un rouge à la 42ème minute de l’international français Lenglet. La bande à Koeman était venue chercher la victoire, voilà qu’elle repart avec. Score final 3-0. Le Barça a assuré le coup. No panic à bord du bateau des culés ils tiennent sacrément bien la barre pour le moment.

Europa League, Barrages :
Evidemment il n’y a pas de clubs français à l’affiche. 
Rio Ave – Milan. L’escalope milanaise a failli se faire déplumer par les portugais. Privés d’Ibrahimovic, ils ont pourtant su pousser le ballon au fond de la cage. Se dispensant de doubler la mise, ils se sont fait reprendre à la 72ème. Ne trouvant pas la faille avant la fin du temps règlementaire, ils ont dû disputer les prolongations. Dès la 91ème, Gelson a trouvé une ouverture de frappe et a glissé la balle dans le filet de Donnarumma. S’engage alors une course contre la mort. 121ème minute… Penalty accordé. Quel bonheur ! Calhanoglu transforme le tir. Direction les tirs aux buts. Incroyable scénario : il aura fallu attendre le 12ème pénalty ! Tous les joueurs sont passés, MÊME LES GARDIENS ! Finalement Kjaer le transforme tandis qu’Aderlan manque le coche pour Rio Ave. Un match de folie, haut en rebondissements. Une moitié de la capitale de la mode a donc retenu son souffle en croisant les doigts – et tout ce qui se croise par ailleurs – mais peux dorénavant respirer.

Tottenham – Maccabi Haifa. Seulement 3 petits jours après leur choc contre Chelsea, les Spurs se sont imposés. Et de quelle manière. 7-2. Joli triplé d’Harry Kane, doublé pour Lo Celso, Alli et Lucas ont également eu le droit de participer à la fête.  
A propos du reste du monde, Galatasaray ne participera pas aux ligues européennes cette année. Les turques se sont fait sortir par les Rangers de Glasgow 2-1. Wolfsburg non plus d’ailleurs. Les allemands pourront boire leurs binouzes tranquillement devant la télé. Les grecs de l’AEK Athènes se sont imposés 2-1. Pas de Sporting non plus, ni de Bâle, ainsi que Malmo. Résultat des courses : beaucoup de petits nourrissons vont faire leurs premiers pas en Europa League. 

4. Top Chrono

Ligue des Champions, Handball – Les nantais affrontaient l’ogre barcelonais. Malheureusement les catalans se sont largement imposés 35-27.

Lidl Starligue – Première victoire au plus haut niveau pour Limoges. De la plus belle des manières d’ailleurs avec un but au buzzer 29-28. Un Dunkerque – Istres pas terrible… 20-20… le score est suffisant pour comprendre la physionomie du match. 

Champions League, Tirage aux sort – Le PSG affrontera Manchester United, l’OM se coltine Man City et Rennes tombe contre Chelsea. Des français à la sauce anglaise. Pour les supporters de Nice et Lille, le tirage de l’Europa League est à suivre à partir de 13h aujourd’hui. 

UEFA – le retour du public dans les stades validé, avec une jauge limitée à 30%.

Euroligue – L’ASVEL tombe à Valence en cette première journée. Deux petits points seulement leurs ont manqué 65-63.

MLB – Début de playoffs convaincant pour les Dodgers de Los Angeles. Une victoire 4-2 contre les Brewers de Milwaukee.

NBA – Doc Rivers aurait trouvé un accord avec les Sixers, trois jours après avoir été débarqué par les Clips.

eSport – GamersOrigin conserve son titre en Ligue Française de League of Legends.

Rugby – Le coronavirus oblige la rencontre La Rochelle-Racing 92 à être reportée.

EDF – Didier Deschamps rappelle Paul Pogba, Benjamin Pavard et Kingsley Coman. Aouar pourra peut-être enfin honorer sa première sélection ! Sélectionné en tant qu’attaquant.

Au programme aujourd’hui, la dernière chance française chez les hommes avec Hugo Gaston face à Stanislas Wawrinka. Espérons que le ciel tombe sur la tête du suisse.

L'auteur : Hugo Bouqueau

Etudiant en science politique, apprenti journaliste, s'inspirant des brillantes analyses de Ricco Blanco de la Plata ( cf Eric Blanc ). Sportime alimente votre molécule du plaisir, et je vous fais prendre votre pied. Faut pas voir petit, il faut voir juste.

Jetez un coup d'oeil !

Felipe Massa 2/11/22

Les grandes « clims » du sport : Le jour où le Grand Prix du Brésil s’est délocalisé au Pôle Nord (2 novembre 2008)

Montez dans votre DeLorean. Nous vous embarquons dans un espace-temps où Domenech, sélectionneur, balançait des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.