Accueil / Sports Majeurs / Football / FOOTBALL – Kazakhstan – France (0-2) : voyage au bout de l’ennui

FOOTBALL – Kazakhstan – France (0-2) : voyage au bout de l’ennui

10 heures, c’est le temps pour faire un France – Kazakhstan en avion, 10 minutes, c’est le temps qu’il aura fallu pour nous endormir cet après-midi. Après la purge face à l’Ukraine, les Bleus sont restés sur le même rythme aujourd’hui, assurant le minimum syndical face à l’adversaire le plus faible du groupe.


 

Dimanche après-midi, 15 heures, passage à l’heure d’été et premières chaleurs : un temps à manger des saucisses et jouer aux boules. Que nenni pour les amoureux du ballon rond qui ont fait le choix de savourer ce match dont l’horaire n’était pas sans rappeler ceux de district. Au moment du coup d’envoi, deux questions restent en suspend : pourquoi Dubois est titulaire ? Et, c’est pas en Asie le Kazakhstan ? En effet, DD a fait tourner derrière, alignant en plus du Lyonnais, Digne, Lenglet et Zouma. Face à des attaquants autant inoffensifs qu’un cachet d’aspirine le dimanche matin, la défense française a passé un après-midi bien calme.

Devant, exit Giroud, Mbappé et Coman, remplacés par Martial, Dembélé et Lemar. Un secteur offensif qui n’a jamais vraiment mis en route, malgré le but de l’attaquant barcelonais au bout de 20 minutes de jeu, son premier en match officiel avec les Bleus. Martial voit lui son compteur but bloqué à un en sélection. Auteur d’un match peu flamboyant, il aurait dû se voir récompensé d’un penalty en fin de première mi-temps, après que Maliy a tenté un ciseau retourné avec sa tête. Bon joueur, le défenseur kazakh a propulsé une tête croisée imparable dans ses propres filets sur le corner qui a suivi. L’attaquant de United a encore manqué une occasion de démontrer son potentiel en équipe de France, confortant DD dans son choix de lui préférer Olivier Giroud.

En deuxième mi-temps, il fallait être costaud pour rester éveillé. Mbappé, revanchard après sa mauvaise prestation face à l’Ukraine est sorti du banc le couteau entre les dents. Apportant un peu de dynamisme sur le front de l’attaque, l’attaquant parisien a vraisemblablement oublié que le football était un sport collectif. En l’espace d’une minute, il réussit l’exploit de complètement oublier Thomas Lemar au second poteau (qui n’avait plus qu’à pousser le ballon dans le but vide), provoquer un penalty puis lui-même s’en charger et le rater. Cependant, la palme de la deuxième mi-temps revient à l’homme du match, Ousmane Dembélé. Ne sachant toujours pas s’il est droitier ou gaucher, il essaye de tirer un corner avec les deux en même temps. Spoiler alert : ça ne fonctionne pas et ça sort direct en six mètres. De quoi faire rigoler ses copains pendant le long trajet du retour.

2-0, mission accomplie pour les Bleus, mais pour le spectacle, on repassera. Il faudra se montrer plus concentrés et investis contre la Bosnie mercredi, sous peine de subir la même désillusion que celle face à l’Ukraine. Cependant, ce match nous aura au moins confirmé quelque chose : la trêve internationale, c’est nul.

L'auteur : Antoine Judit

Jetez un coup d'oeil !

Robert Lewandowski POTY

BALLON D’OR – Robert Lewandowski : Et si… le Ballon d’Or 2020 n’avait pas été annulé ?

La cérémonie de remise du Ballon d’Or arrive à grands pas. Pendant que chez France …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *