Accueil / A Suivre / JEUX OLYMPIQUES – Après le « Graal », Paris face à son pire ennemi

JEUX OLYMPIQUES – Après le « Graal », Paris face à son pire ennemi

Le 18 novembre 2019, le président du Comité international olympique, Thomas Bach et le co-fondateur d’Airbnb Joe Gebbia, ont conclu un partenariat jusqu’en 2028, couvrant cinq éditions des Jeux.

Un contrat à coucher dehors

Grâce à cet accord de sponsoring, Airbnb entre dans le cercle fermé des grandes entreprises membres du programme TOP. Le CIO y accueille déjà treize groupes dont Alibaba, récent entrant et Coca-Cola. Les détails financiers n’ont pas été dévoilés. Selon le Financial Times le coût total serait de 500 millions de dollars (environ 450 millions d’euros). Cependant ce contrat en fait jaser plus d’un. Le groupe américain s’est attiré les foudres des professionnels de l’hôtellerie française. Ils ont annoncé leur suspension de participation au comité d’organisation des Jeux de Paris 2024. L’étonnement est à son paroxysme. L’offre hôtelière était un atout dans le dossier de candidature de Paris. S’ils se retirent, les prix du marché seront plus élevés que prévus. Sachant que ce partenariat veut  éviter la construction de nouveaux hôtels, les places seront chères. En réalité, un cinquième des hôtels parisiens utilisent la plateforme de location et d’autres s’y mettront probablement. Ils ne peuvent manquer le coche.

Anne en colère

Après l’avoir déjà envoyé devant la justice, Anne Hidalgo, Maire de Paris, alerte «sur les risques de ce sponsoring, facteur d’augmentation du prix des loyers et d’aggravation de la pénurie de logements sur le marché locatif. L’ensemble des Parisiens, en particulier, les classes moyennes, en sera pénalisé ». Déterminée, elle veut «obtenir un renforcement des règles encadrant les plateformes de location et, le cas échéant, à les faire interdire». L’arrivée de professionnels achetant dans le but de louer (maximum 120 jours) entraînera le renchérissement des loyers et la perte de population des arrondissements centraux. Spectateurs et athlètes préfèreront réserver un appartement pour les prix jugés attractifs. Plus la demande est élevée, plus les prix augmentent. Bien que le but soit d’offrir des possibilités de voyage socialement inclusives les tarifs fixés risquent d’être astronomiques.

Si la maire, déterminée à « obtenir un renforcement des règles encadrant les plateformes de location et, le cas échéant, à les faire interdire », parvient à un accord, les hôtels reprendront du service. Cela induit que la concurrence déloyale sera réduite. Si non, en cas de réélection, elle a promis l’organisation d’un référendum.

L'auteur : Hugo Bouqueau

Etudiant en science politique, apprenti journaliste, s'inspirant des brillantes analyses de Ricco Blanco de la Plata ( cf Eric Blanc ). Sportime alimente votre molécule du plaisir, et je vous fais prendre votre pied. Faut pas voir petit, il faut voir juste.

Jetez un coup d'oeil !

Robert Lewandowski POTY

BALLON D’OR – Robert Lewandowski : Et si… le Ballon d’Or 2020 n’avait pas été annulé ?

La cérémonie de remise du Ballon d’Or arrive à grands pas. Pendant que chez France …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *