Accueil / A Suivre / FOOTBALL – PSG – BAYERN : attention à ne pas vendre la peau de l’ours…

FOOTBALL – PSG – BAYERN : attention à ne pas vendre la peau de l’ours…

Après la victoire 3-2 à l’aller en Allemagne, les Parisiens ont intérêt de se méfier de l’ogre munichois, malgré ses absents. Il ne faut pas oublier qu’avec une réussite toute autre, le PSG aurait pu aborder ce match en ballotage défavorable.


Le quart de finale aller de mercredi dernier n’a pas manqué de nous rappeler à quel point la volonté de modifier la Ligue des Champions est une idée bidon. Des buts, des blessures, du sang et même… de la neige, ce n’est pas anodin si l’Équipe a attribué la note de 6/6 au spectacle de la rencontre. Sur le terrain, beaucoup d’absents certes, mais deux équipes qui ont abordé ce match la fleur au fusil. On ne devrait pas assister au même scénario ce soir…

Les notes de l’Équipe lors du match aller

Samedi, le Bayern a cru subir une PSGite aiguë en voyant Coman puis Boateng sortir touchés face à L’Union Berlin (1-1). Ils sont finalement dans le groupe, contrairement à Robert Lewandowski, Serge Gnabry et… Niklas Süle. Peut-être pas une si mauvaise nouvelle que ça pour les supporters Munichois tant ce dernier a été fébrile lors de la première mi-temps de mercredi. Des absents, oui, mais un onze qui reste cependant très alléchant. La charnière devrait être celle de la deuxième mi-temps de l’aller. Davies occupera le couloir gauche, quand Goretzka, encore trop juste, devrait débuter sur le banc et laisser sa place à Alaba. Le quatuor offensif devrait être reconduit, faute de mieux. Même si Choupo-Moting s’est montré plutôt interessant, auteur d’un but et d’une barre, l’absence de Lewandowski aurait sûrement permis au Bayern d’inscrire plus de pions, au vu du nombre d’occasions obtenues.

La composition probable du Bayern Munich

En face, le PSG est (pour une fois) plutôt épargné. Le carré magique Verratti – Neymar – Di Maria – Mbappé sera titularisé pour la première fois de la saison en Ligue des Champions. Si la connexion entre le prodige de Santos et le génie français est aussi bonne que mercredi, les parisiens sentiront l’odeur du dernier carré. Cependant, il faudra faire sans Marquinhos, héroïque buteur du match aller alors qu’il était touché aux adducteurs. C’est donc une mesure Tuchelienne qui s’impose à Pochettino en devant titulariser Danilo Pereira en défense centrale. Son heure de jeu à ce poste s’est montrée convenable à l’aller, malgré son marquage un peu tendre sur Choupo-Moting pour le but du 1-2. Diallo devra également occuper le couloir gauche en l’absence de Kurzawa et Bernat. En difficulté au début de saison, l’ancien monégasque renait dans le couloir gauche, où il touche moins de ballons mais se montre très appliqué dans ses taches défensives. Enfin, l’incertitude demeure à droite. Dagba, légèrement en difficulté face à un Coman pourtant loin d’être à son meilleur niveau pourrait laisser sa place à Florenzi, s’il est pleinement remis de son épisode COVID.

La composition probable du PSG

Malgré leur retard, les Bavarois croient crânement en leurs chances à l’image de Joshua Kimmich : « nous allons passer » s’exclame même le milieu allemand. Les champions d’Europe sortants vont devoir se livrer puisqu’ils doivent marquer minimum deux fois au Parc. Une tâche loin d’être insurmontable après leurs 31 tirs de l’aller. Cependant, il faudra corriger la fragilité défensive en contre puisque les Parisiens ont montré qu’ils n’avaient pas besoin de beaucoup d’occasions pour marquer. Face à la puissance de contre du PSG et son incapacité à jouer face aux blocs bas, les Munichois laisseront-ils le ballon malgré leurs deux buts à remonter ? La clé du match tient également dans les gants de Navas et Neuer. Le Costaricien s’est montré intraitable à l’aller (comme depuis le début de la compétition) et s’essaiera encore à écoeurer les attaquants adverses. Les Allemands attendront un Neuer plus décisif qu’il ne l’a été à l’aller, mettant son équipe dans la panade au bout de trois minutes.

Petit avant goût en attendant ce soir, la vidéo des meilleurs comebacks du Bayern, posté ce matin par… le Bayern ! 

Si on avait dit aux Parisiens qu’il auraient gagné 3-2 à l’Allianz Arena en jouant pendant une mi-temps avec Bakker, Danilo et Dagba derrière, toute personne normalement constituée nous aurait invité à aller voir un psy. Cependant, aujourd’hui, la qualification semble loin d’être une utopie, d’autant que le PSG peut quasiment aligner l’équipe type quand le Bayern pleure son infirmerie. Pour une fois, les feux sont au vert dans la capitale, mais attention à ne pas vendre la peau du champion d’Europe, avant de l’avoir tué.

L'auteur : Antoine Judit

Jetez un coup d'oeil !

Robert Lewandowski POTY

BALLON D’OR – Robert Lewandowski : Et si… le Ballon d’Or 2020 n’avait pas été annulé ?

La cérémonie de remise du Ballon d’Or arrive à grands pas. Pendant que chez France …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *