Accueil / A Suivre / FOOTBALL – Preview de ce retour de la Ligue des Champions : on parle de poules ou de huitièmes ?

FOOTBALL – Preview de ce retour de la Ligue des Champions : on parle de poules ou de huitièmes ?

La revoici, la revoilà ! Deux mois après la défaite du PSG face au Bayern Munich au Stade de la Luz, la Ligue des Champions reprend ses droits. Le rappel était obligé pour positionner le contexte, désolé aux fans parisiens… Les clubs européens entrent en piste pour la course à la Coupe aux grandes oreilles. Comme à son habitude, la compétition nous réservera de jolies surprises à l’instar de l’OM 2013. Nous annonçons qu’aujourd’hui, mardi 20 octobre, la C1 est officiellement lancée. Ok, ce n’est pas une exclu mais vous l’avez quand même ici. 


Groupe E

Chelsea – Séville. Gros match en perspective. Si l’attaque des Blues sait montrer les crocs, la défense fait la gueule et il faut trouver un équilibre entre les deux pour le moment friable depuis le début de saison. Pourtant, le potentiel est là. Les gars de Londres ne manquent pas de personnel au poste avec Zouma, Rüdiger, Azpilicueta ou même Thiago Silva… Habitués à l’intensité de la Premier League ou à celle de la Ligue des Champions, ils devront néanmoins être présents d’entrée de jeu contre des Sévillans mordus de ballon rond. Outsider dans la compétition, le vainqueur de la Ligue Europa 2020 a les capacités pour malmener les anglais. En Liga, la reprise se fait en douceur, pas totalement sereins. L’étonnante défaite à Grenade résonne peut-être encore dans les têtes andalouses. Lopetegui saura les mobiliser à coup sûr. S’ils sortent le même match que pendant la finale de la Supercoupe d’Europe, perdue contre le Bayern, il n’y aura aucun doute sur le vainqueur. Le déplacement à Stamford Bridge, l’expérience de Franky – en tant que joueur, pas d’entraîneur – et le manque de maturité de Séville ne joue pas en leur faveur. Ajoutez à cela que la bande en bleu reste sur des roustes 3-0 et 4-1 en huitième de finale l’an dernier contre les Bavarois. Ils auront à coeur de renouer avec le succès. 
Notre pronostic : Chelsea (2-1)

Rennes – Krasnodar. Le dépucelage des Rennais. La mythologique musique de la C1 résonnera à plein tympan dans un Roazhon Park quasi-vide. Les Bretons ont de la chance, ils évitent le couvre-feu. Quelques heureux pourront donc assister à la grande première des Rouge et Noir. Et franchement, ils peuvent croire en leurs chances. Pour cela, il faudra vaincre les soldats russes de Krasnodar. Une équipe rarement facile à jouer. Si Julien Stéphan compte sur son trio magique N’Zonzi – Bourigeaud – Camavinga, il faudra que Terrier, Guirassy et Raphinha soient tranchant devant le but. Krasnodar, souvent discipliné en défense, laissera peu d’espace à des contre-attaques. Et attention aux engagements. Ça serait bien de finir la rencontre sans blessures. Toujours une mince affaire contre les sous-fifres de Poutine. Les absences du côté de Krasno jouent aussi en la faveur de nos Rennais donc foncez !
Notre pronostic : Rennes, parce que les français le valent bien ! (1-0)

Groupe F

Zénith Saint-Pétersbourg – Club Bruges. De nouveau les Russes. Le p’tit Vlad envoie ses troupes partout. Pour le coup, ils partent favoris dans ce match. La dernière fois que les deux clubs se sont affrontés pour le compte d’une Coupe européenne, c’était en 1987. Autant vous dire qu’il n’y a pas beaucoup de souvenirs de ce match, même si le Zénith l’avait emporté 5-0. Nous ne sommes pas à l’abri d’une surprise belge. Bruges pointe à la première place de la Jupiler Pro League, et reste sur 6 matchs sans défaites (5V, 1N). Quant à eux, Saint-Pétersbourg aligne une série de sept victoires consécutives contre les équipes du pays de la bière et Manneken-pis. Le déplacement est périlleux. Jouer dans l’antre de l’ancienne Leningrad n’est pas l’affaire du siècle. Il faut remonter au 5 Novembre 2019 pour dégoter une défaite de locaux au stade Krestovski. Un échec 2-0 contre Leipzig. 
Notre pronostic : match nul (1-1)

Lazio Rome – Borussia Dortmund. Ça va barder ! Une rencontre de haut-rang. Les hommes de Simone Inzaghi font un début de saison compliqué. Les Romains n’ont gagné qu’un match en quatre journées et ont concédé deux lourdes défaites face à l’Atalanta et … la Sampdoria. Côté Dormund, c’est mieux malgré le petit accident de parcours à Augsbourg. La formation de Lucien Favre n’a pas la réputation d’être la meilleure défensivement. Les deux équipes étant reconnues pour leurs qualités offensives. On part sur un match ouvert et donc, au minimum un but de chaque côté. 
Notre pronostic : Dortmund (1-3)

Groupe G

Dynamo Kiev – Juventus Turin. Il est peut-être là le piège de cette première journée de poules. Les Turinois sont privés d’un CR7, coronavirus oblige, d’Alex Sandro, blessé à la cuisse, et de Matthijs de Light qui a toujours bobo à l’épaule. Alors ok, les joueurs de la Vieille Dame restent des experts de la compétition et s’en sortent toujours très bien grâce à un réalisme incroyable mais ils peuvent se faire accrocher en Ukraine. Encore une fois, le déplacement en Europe de l’Ouest est loin d’être gagné d’avance. Après, nous ne sommes pas fous. Il y a peu d’espoirs de voir les Bianconeri chuter là-bas. 
Notre pronostic : Juventus (0-2)

FC Barcelone – Ferencvaros. Une promenade de santé ? Logiquement, oui. C’est la première participation pour les Hongrois. S’ils ont sauté de joie devant leur télé en apprenant qu’ils se tapaient le Barça et la Juve, ils risquent de pleurer en repartant de Catalogne. Ça part sur un bus en défense, deux lignes qui essaieront d’être appliquées, un attaquant en pointe et on dégage en espérant qu’il puisse créer l’exploit. C’est un peu comme les séniors de Bosmie l’Aiguille en 3ème div de district, à la différence qu’eux ils n’affrontent pas le Barça mais Rilhac-Rancon ou Arnac-la-Poste. Ça fait peur me direz vous. Bref la bande de Leo devrait s’imposer si tout se passe bien. 
Notre pronostic : le Barça (4-0) en bonne préparation du Clasico

Groupe H

PSG – Manchester United. Le retour des Jedis Red Devils. Il y a une revanche à prendre qui traîne dans le coin de la caboche des Parisiens. Rappelez-vous, édition 2019, huitième de finale, le PSG gagne 2-0 à Manchester, mais perd 3-1 à domicile. Neymar, absent des terrains mais la tronche déconfite sur le bord. On fait les comptes : 3-3, mais 3 buts contre 2 à l’extérieur pour les anglais. Au revoir, à l’année prochaine ! Qui va passer à la casserole cette fois-ci ? Entre le club de la capitale qui a commencé à prendre ses responsabilités en Ligue 1 depuis quelques semaines et un Manchester United timide en ce début de saison, on pencherait pour la les protégés de Tuchel. Edinson Cavani arrivé outre-manche, ne sera malheureusement pas dans le groupe. L’histoire aurait pu être drôle, mais Martial et Rashford devront faire mieux que Neymar et Mbappé et ça c’est pas le meilleur des paris à prendre.
Notre pronostic : PSG, on reste Français et chauvins ! (3-1)

Leipzig – Istanbul Basaksehir. Dernière rencontre de la soirée. Leipzig favori incontestable. Les Turcs ont beaucoup de mal en ce début de saison. L’état de forme parle de lui même : 1 victoire, 1 nul, 3 défaites. Le tenant du titre de SuperLig pointe à la 19ème position. Pas facile d’aborder un match de grande classe avec cette confiance. Pis, en face ce n’est pas le dernier de la Bundesliga mais le 1er. Un sans faute jusqu’ici. Alors, oui, il y a toujours des opportunités mais on voit mal les Allemands se faire bousculer au point de perdre les 3 points.
Notre pronostic : Leipzig (3-0),
simple et efficace à l’allemande

Qui va se régaler ? C’est nous ! Enfin, ceux qui ont eu la foi de payer l’abonnement RMC x Téléfoot ou qui connaissent de bons streams. Les fous du ballon rond, les affamés de golazos et de petits ponts. En attendant les Lyonnais Marseillais demain, la mise en bouche du PSG et des Rennais est à consommer sans modération. Bleu-blanc-rouge, derrière vos écrans, agitez le drapeau et profitez du spectacle. 

L'auteur : Hugo Bouqueau

Etudiant en science politique, apprenti journaliste, s'inspirant des brillantes analyses de Ricco Blanco de la Plata ( cf Eric Blanc ). Sportime alimente votre molécule du plaisir, et je vous fais prendre votre pied. Faut pas voir petit, il faut voir juste.

Jetez un coup d'oeil !

Robert Lewandowski POTY

BALLON D’OR – Robert Lewandowski : Et si… le Ballon d’Or 2020 n’avait pas été annulé ?

La cérémonie de remise du Ballon d’Or arrive à grands pas. Pendant que chez France …

Un Commentaire

  1. Quel article prodigieux, j’en ai pris plein la pense comme rarement j’ai pu. Une écriture digne d’un scénario de Christopher Nolan. Merci pour ce moment chaleureux en votre compagnie monsieur Bouqueau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *