Accueil / A Suivre / FOOTBALL – Le PSG est dos au mur, Cavani a le couteau entre les dents : vous avez dit pression ?

FOOTBALL – Le PSG est dos au mur, Cavani a le couteau entre les dents : vous avez dit pression ?

Les démons vont-ils hanter une nouvelle fois le PSG ? C’est la question que la France du foot se pose depuis une semaine. Les Parisiens se déplacent à Manchester United ce soir pour le premier match couperet de sa saison.


 

Résumé de la situation. Le groupe G est dominé par les Red Devils (9 points) devant Leipzig et Paris (6 points chacun). Si l’avenir de la capitale en Coupe d’Europe ne dépend pas uniquement du match à Old Trafford, la bande de Neymar serait (très) bien inspirée de repartir avec une victoire. Car Paris ne convainc pas. Ronronnant en Ligue 1, les finalistes de la dernière C1 ont concédé un nouveau match nul ce dimanche, face à Bordeaux (2-2). Et comme depuis le début de saison, la défense est pointée du doigt. Le PSG ne peut pas tenir son rang avec Sergio Rico dans les cages, le tout jeune Timothée Pembele en défense, et Mitchel Bakker latéral gauche. Léger. Mais comme une lumière au bout du tunnel, Thomas Tuchel emmène dans son groupe Keylor Navas, Marquinhos, Thilo Kehrer et Abdou Diallo. Mieux encore, Alessandro Florenzi a pu se dégourdir les jambes face aux Girondins et prétendre à une place de titulaire à Manchester. Des retours de blessures qui arrivent à point nommé avant une rencontre bien trop piégeuse.

En face, United arrive plein de confiance… grâce au meilleur buteur de l’histoire du PSG. Face à Southampton ce week-end, les Red Devils étaient complètement hors-sujet en première mi-temps (2-0). Quand soudain, Ole Gunnar Solskjaer a eu la bonne idée de mettre un attaquant de pointe à la place d’un pâle Mason Greenwood. Southampton crucifié, Manchester ressuscité, Edinson Cavani a mis les pendules à l’heure au meilleur des moments. Cavani qui foudroie son ancien club, vous le voyez le scénario cauchemardesque ? En tête de leur groupe, les Red Devils ont droit à un joker, contrairement à leurs futurs adversaires. Sans pression, United n’est jamais aussi fort, surtout contre les gros poissons. Maîtres des contre-attaques, les hommes de Solskjaer savent appuyer là ou ça fait mal. Le PSG en a connu les frais, deux fois. Mais l’épineux problème de la défense passe elle aussi outre-Manche. Plus encore, la blessure de David de Gea pèse lourd dans la balance. À Kylian Mbappé et Neymar d’en profiter et de bombarder le jeune Dean Henderson. Les faiblesses des Diables Rouges sont connues, elles sont dans l’axe de la défense. Victor Lindelof et Harry Maguire ne sont pas Rio Ferdinand et Nemanja Vidic. Les Parisiens le savent bien et devront converger dans l’axe… sans se faire contrer, vous l’aurez compris.

Paris n’a pas encore connu de match référence cette saison. Ce soir, la capitale n’aura pas l’excuse des blessures. Le PSG doit retrouver trouver son standing de grand d’Europe et s’imposer dans le Théâtre des Rêves.

L'auteur : Clément Labonne

Jetez un coup d'oeil !

Robert Lewandowski POTY

BALLON D’OR – Robert Lewandowski : Et si… le Ballon d’Or 2020 n’avait pas été annulé ?

La cérémonie de remise du Ballon d’Or arrive à grands pas. Pendant que chez France …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *