Accueil / A Suivre / EURO 2020 – Espagne-Italie : on refait l’histoire avec nos Bleus en demie ?

EURO 2020 – Espagne-Italie : on refait l’histoire avec nos Bleus en demie ?

Ce soir, c’est le duel de nos voisins. L’Espagne et l’Italie se déplacent à Wembley pour s’affronter pour la cinquième fois lors de ces quatre derniers Euro mais qu’en serait-il si la défense des Bleus ne s’était pas gruyérifiée contre la Suisse ? 


 

Après leur victoire 3-1 face aux Suisses, Mbappé et sa bande débarquent en quarts de finale avec pour adversaires la redoutable LV2 espagnole. L’entame à se faire peur face aux offensives ibériques est passée, Griezmann, sur un bijou de passe de Benzema, se rappelle au pays de la corrida et plante un piqué magistral au-dessus d’Unai Simon. 1-0 à la 37ème minute et au coup de sifflet final dans cette confrontation ouverte mais peu réaliste. 

Direction donc les demies et une autre nation frontalière : l’Italie. Malheureusement pour nos amis belges, les hommes de Mancini les privent d’une revanche de 2018 mais offrent à deux frères ennemis l’opportunité de se remettre sur la tronche pendant 90 minutes ou plus en compétition officielle. Les derniers actes étaient pour l’Italie, mais cette fois il y a DD à la baguette. Deschamps, presque plus Italien que Français dans son approche du foot, ne veut pas entendre parler d’élimination. C’est interdit contre quiconque mais encore plus ce soir. Le bloc tricolore est bas, celui des Italiens également contrairement à leur habitude ces dernières années. Le meilleur milieu de terrain est l’arbitre. La bataille est tactique et mentale. Personne ne marque jusqu’à la fin de la prolongation. 9 partout dans la séance de tirs au but alors que Pavard côté français et Chiellini côté lombards vont s’élancer. Le défenseur de la Juve rate le cadre en voulant mettre trop de puissance. Le latéral des Bleus à alors le destin de plus de 60 millions d’habitants dans les pattes. « Surtout pas de panenka ». Benjamin prend son élan, s’avance puis chute au moment de tirer… Un missile vient nettoyer la toile d’araignée. Les Bleus l’ont fait !!! Ils sont en finale cinq ans après la désillusion à la maison ! Donnarumma est anéanti alors que Pavard déclarera après son match qu’il souhaitait tenter une « Zizou 2006 » mais que sa glissade a donné un style inqualifiable à sa frappe.

En attendant, à 21h ce soir c’est Espagne-Italie et nous on regardera ça de chez nous. Que les meilleurs gagnent tant qu’en finale c’est le Danemark qui est champion ! 

L'auteur : Thomas Rodriguez

Thomas Rodriguez, étudiant en e-sport et gaming, rédacteur chef de sportime.fr, très talentueux et surtout humble !

Jetez un coup d'oeil !

Felipe Massa 2/11/22

Les grandes « clims » du sport : Le jour où le Grand Prix du Brésil s’est délocalisé au Pôle Nord (2 novembre 2008)

Montez dans votre DeLorean. Nous vous embarquons dans un espace-temps où Domenech, sélectionneur, balançait des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.