Accueil / A Suivre / CYCLISME – Championnats du monde : Belgique – France – Slovénie, faites vos jeux !

CYCLISME – Championnats du monde : Belgique – France – Slovénie, faites vos jeux !

Ce dimanche a lieu la course en ligne des Championnats du monde de cyclisme en Belgique. Et cela n’a pas du vous échapper, le “plat pays” n’a de plat que le nom. Il est clair que ce ne sont pas les sprinters qui joueront la victoire finale à Louvain après 268,3 kilomètres qui traverseront les Flandres du nord au sud.


Au moment de lister les favoris, un pays fait évidemment figure d’épouvantail, la Belgique. Composée de son duo Van Aert-Evenepoel, les locaux auront une énorme pancarte sur le dos. La nouvelle génération aura pour mission de succéder à Philippe Gilbert, dernier belge champion du monde en 2012 sur un parcours assez similaire. Le bien aimé Wout tentera de briser sa malédiction des deuxièmes places, qui le suit sur tous ses derniers grands championnats (Mondiaux 2020 (en ligne) – Mondiaux 2020 et 2021 (CLM) – Jeux olympiques 2021 (en ligne)).

Face à la Belgique, deux nations se dressent en solides rivaux, la France et la Slovénie. Nos Bleus, et Julian Alaphilippe en tête, arrivent avec le statut de champion du monde sortant. Jamais dans l’histoire un tricolore a réussi à conserver son titre, mais le fait d’avoir un parcours où le coureur de la Quick-Step puisse s’exprimer est un vrai atout. Moins dur que l’année dernière, le parcours des championnats est similaire à celui de la Flèche Wallonne, course que le Français a déjà gagnée trois fois. Épaulé par Turgis, Sénéchal ou surtout Cosnefroy, la densité des coureurs de l’équipe de Thomas Voeckler est l’une des seules à pouvoir rivaliser avec nos voisins. 

De l’autre côté, la Slovénie et ses deux monstres, Roglic et Pogacar, arrive ambitieuse. Si dans son histoire, le petit pays d’Europe centrale n’a ramené qu’une seule médaille de bronze des mondiaux (Hauptman en 2001), les Slovènes seront très attendus. La manière dont cohabiteront Roglic et Pogacar sera déterminante. L’un mettra-t-il son égo de côté pour l’autre ? D’autant que l’effectif n’est pas aussi dense celui de leurs rivaux. 

Et les autres ? Le nom de Mathieu van der Poel ne peut pas passer inaperçu et bien qu’il risque d’être esseulé même s’il a déjà montré qu’il pouvait courir tout seul… En dessert, un petit Suisse avec Marc Hirshi, vice-champion du monde l’année dernière, qui aura des arguments à faire valoir bien que le coureur d’UAE n’est pas dans la même forme que l’année dernière. L’Italie aura plusieurs cartes dans son jeu, avec Trentin ou Colbrelli. Le Danemark du champion du monde 2019 Mats Pedersen, Valgren et Cort Nilsen pourra également jouer les troubles fêtes. Tout est réuni pour avoir du suspens jusqu’au bout !

En tout cas une chose est sûre, la course s’annonce grandiose. Entre une ambiance de folie, un parcours où chaque kilomètre réserve son lot d’embuches et une lutte entre favoris qui se sont répondus coup pour coup pendant toute la saison, ces Championnats font saliver n’importe quel fan de la petite reine. En espérant que cette édition soit à la hauteur de l’événement qui souffle cette année ses cent bougies.

L'auteur : Antoine Judit

Jetez un coup d'oeil !

Robert Lewandowski POTY

BALLON D’OR – Robert Lewandowski : Et si… le Ballon d’Or 2020 n’avait pas été annulé ?

La cérémonie de remise du Ballon d’Or arrive à grands pas. Pendant que chez France …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *